Burg-Wächter offre un foyer à la sécurité

Posté dans : home, Presse | 0

secuEntry 5702 Fingerprint

Burg-Wächter offre un foyer au sujet de la sécurité. À partir du 27 septembre l’exposant ouvre son « Home of Security » dans la Galeria de la foire à Essen. Dans le terrain entre les halls 2 et 4 le fabricant présentera le large éventail de produits et des nouvelles – Les thèmes principaux seront l’accès, la protection anti-effraction et la surveillance. Le nouveau stand à la Security 2016 doit devenir un lieu de réunion pour des expertes de la sécurité de tout le monde.

L’accent sur la technique d’accès électronique et la sécurité de fenêtres

« Pour nous, Essen est un plate-forme décisif, pour démarrer des innovations. Nous mettons l’accent sur la technique d’accès électronique et la sécurité de fenêtres », annonce le chef du marketing Gerrit Lüling. De plus il y a des nouvelles concernant les coffres-forts, les serrures et les boîtes aux lettres. Le spécialiste de sécurité a remanié la gamme de produits de son système de fermeture secuENTRY. La ligne couvre la variété entière – du segment débutant au secteur des objets.

Extensions de produits concernant les caméras de surveillance

586_überwachungskamera_santec

De plus on verra aussi des systèmes de surveillance vidéo et des fermoirs de haute sécurité. Santec et Secu sont aussi représentés chez le stand ; les deux font partie du groupe Burg-Wächter. Santec présente des élargissements pour les séries IP des caméras de surveillance FAVOR, ROYAL et DIAMANT ainsi que pour la caméra HD-CVI KARAT. Pour les caméras hautes de gamme avec de plages dynamiques jusqu’à 140 dB dans la technique WDR, le fabricant présente en outre des nouvelles concernant les fonctions LowLight, comptage des personnes et analyse de commerce de détail. De plus il y a des caméras 4K en temps réel.

Stand avec deux galeries – un foyer pour le sujet émotif de sécurité

Dans la Galeria d’une hauteur de 16 mètres du parc des expositions à Essen, il y aura un stand avec deux galeries pour des conversations. « Nous créons un lieu d’information et de communication », souligne Lüling, « et un foyer pour le sujet émotif de sécurité »